ppp
Évènements
Chargement Évènements

L’Activité :

L’atelier de fléché du Moulin à Laine d’Ulverton offre une expérience immersive dans l’art traditionnel de la ceinture fléchée. Les participants auront l’occasion de plonger dans l’histoire et d’apprivoiser les techniques de base du fléché, y compris le choix des couleurs, la préparation des fils et un survol des motifs traditionnels. Ils seront guidés par un flécherande expérimentée qui leur enseignera les gestes nécessaires à la création d’une ceinture fléchée authentique.

La technique :

Le fléché est une technique de tissage aux doigts qui se caractérise par une trame en oblique, contrairement aux angles droits du tissage effectué au métier. À l’aide de ses doigts, l’artisan amène un fil, qui devient fil de trame, de la bordure vers le centre, ou du centre vers le bord (selon le motif), les fils de chaînes passant, un à un, en dessous et au-dessus de cette trame. Le motif à flèches et ses variantes (la tête de flèche, la flamme des dames ursulines et les éclairs de l’Assomption entre autres), se créer au fur et à mesure que le travail avance.

  • Tout le matériel nécessaire sera fourni.

La formatrice :

Johanne Lacasse – Tisserande, Flécherande, Sculpteure

Johanne Lacasse a complété une maîtrise en Arts et Traditions populaires à l’Université Laval. Elle est autodidacte et flèche depuis 1973. Le fléché lui donne la possibilité de garder vivante une tradition qui contribue à nous définir comme Québécois(es)

Les créations de Johanne Lacasse sont disponibles à la boutique du Moulin.

Saviez-vous que :

Unique au monde, les origines du fléché sont difficiles à retracer précisément. Au sein des multiples hypothèses qui ont été formulées à cet égard, il semble que celle voulant faire du fléché une fusion de la technique du tressage en chevron apporter par les premier colons Français et le savoir-faire autochtone soit la plus admise par la communauté scientifique. La ceinture fléchée est l’expression iconique du fléché dans la tradition québécoise et métisse. Ces ceintures sont traditionnellement fabriquées en laine, ce qui leur conférait une qualité et une durabilité particulières, en plus de leurs qualités esthétiques distinctives. Outre les ceintures fléchées, les flécherands contemporains utilisent désormais la technique pour créer divers objets décoratifs et œuvres artistiques.

Le fléché est officiellement considérée, depuis 2016, comme un élément du patrimoine immatériel du Québec.

Pour en apprendre d’avantage consultez ce texte rédigé par Monique LeBlanc, Ph.D, Ethnologue, artisane et spécialiste du fléché.

Partagez sur les réseaux!

Aller en haut